Pourquoi la Victoire de Samothrace est-elle si Connue ?

Mythologie et Statue Grecque, Statue & Culture Générale -

Pourquoi la Victoire de Samothrace est-elle si Connue ?

La monumentalité de la Victoire de Samothrace a suscité l'admiration de tous les visiteurs qui sont venus au Musée du Louvre, qui est à l'heure actuelle le musée le plus visité au monde. Après une restauration minutieuse réalisée à partir de 2014 par des spécialistes américains, grecs, allemands et français, il est aujourd'hui majestueux pour le plaisir de tous les amateurs d'art ancien de pouvoir admirer chef-d'oeuvre nous venant de l'art grec.

Découverte en 1863, la recherche de la tête, des bras et des pieds de cette statue hellénistique n'a pas abouti, mais les fouilles ont donné d'autres résultats. Bienvenue sur Statue-deco.com, nous allons voir ensemble au travers de cet article pourquoi la Victoire de Samothrace est si connue.

La Victoire de Samothrace

Découverte de la Victoire de Samothrace

La Victoire de Samothrace a été découverte en avril 1863 grâce aux travaux archéologiques promus par Charles François Champoiseau, vice-consul de France sur l'île. Elle est apparue de manière inattendue, alors que les techniciens de la campagne travaillaient sur des recherches dans les ruines du sanctuaire des Grands Dieux, un lieu de culte mystique qui a duré jusqu'à l'époque romaine. C'est dans ce sanctuaire, sur l'île grecque de Samothrace que l'œuvre fut découverte. Elle est l'une des sculptures antiques parmi les plus convoités du monde grec. Elle fut ensuite transportée jusqu'à Toulon pour enfin arriver à Paris. De tous les musées nationaux, c'est le musée du Louvre qui pu finalement exposé l'oeuvre statuaire grecque.

Les centaines de fragments sont arrivés à Paris pour être recomposés
C'était une sculpture féminine en partie en morceaux. Malgré sa détérioration, elle a suscité un tel intérêt que les travaux ont été prolongés de quatre ans supplémentaires dans le but de localiser la tête et les bras avec lesquels le compléter. Cela n'a pas été possible. Un an après la découverte, des parties de la sculpture grecque et ses centaines de fragments sont arrivés à Paris pour être recomposés. L'équipe de spécialistes du Louvre en charge a fait un bon travail, malgré l'absence de certaines pièces. De nombreux mystères entourent donc toujours l'une plus belles antiquités grecques.

Statue Victoire de Samothrace Profile

Au cours de la décennie suivante, une mission archéologique autrichienne travaillant dans le sanctuaire a fait de nouvelles découvertes. Les fouilles ont donné de gros blocs de marbre gris qui imitaient la forme de la proue d'un navire. Leur disposition en piédestal indiquait qu'ils devaient être la base de la statue. Encouragé par cette découverte, Charles Champoiseau entreprend une seconde mission dans la région en 1879 pour récupérer les restes du navire et les transférer à Paris. Il voulait effectuer une reconstitution complète du monument.

À partir de 1885, la Victoire de Samothrace et son navire deviennent chef-d'œuvre d'une des entrées principales de l'aile Sully du Louvre. D'autres caractéristiques (un grand escalier) ont été ajoutées à l'emplacement privilégié (un piédestal et un meilleur éclairage) ont été mis en place pour mettre en valeur la caryatide. Debout, les ailes déployées et la robe pliée par le vent, la Victoire était (et est toujours) particulièrement admirée pour le naturel de sa pose. Il est devenu un emblème de la maîtrise de la forme et du mouvement de la période hellénistique, qui a débuté avec la mort d'Alexandre le Grand en 323 avant J.-C.

Statue Samothrace Reconstituée

Victoire de Samothrace : Symbole

Comme son nom l'indique cette statue est une allégorie de la Victoire. Cette œuvre représente une femme ailée qui serait la déesse grecque de la Victoire "Niké". Avec cette oeuvre, elle est représentée dans une robe emplie de fluidité montrant toute la légèreté et la finesse avec laquelle elle a été sculptée paradoxalement à ce qu'elle incarne : la victoire, le triomphe, la puissance et la volupté.

Les Grecs symbolisaient la victoire (Niké) avec l'image d'une femme ailée, et l'une de ses représentations les plus impressionnantes de tout ce qui reste est encore aujourd'hui celle qui préside l'escalier Daru au musée du Louvre, "La Victoire de Samothrace". Une pièce unique par sa virtuosité et sa taille mais également magnifique par ses caractéristiques et son idée du mouvement.

Cette statue aussi appelée "Niké de Samothrace" aurait été construite pour honorer la déesse Niké, mais également pour honorer une bataille navale. Elle transmet un sens de l'action et du triomphe, tout en représentant des draperies fluides et artistiques faisant penser aux déesses du Parthénon. Comme si la déesse descendait pour se poser sur la proue d'un navire.

Sculpture Victoire de Samothrace à Vendre

Origine de la Victoire de Samothrace

Cette statue a immédiatement soulevé de nombreuses questions : quelle est son origine ? Qui est son auteur ? En l'absence de données irréfutables, répondre à ces questions, c'est entrer sur un terrain où les théories vont bon train. La période hellénistique a vu de nombreuses batailles navales entre les royaumes hérités par les successeurs d'Alexandre le Grand alors qu'il se battait pour le contrôle de la mer Égée.

Les flottes de combat étaient donc une force militaire vitale. Ce monument était probablement un ex-voto (offrande) offert par les habitants de Rhodes en commémoration d'une victoire navale au début du deuxième siècle avant J.-C contre le royaume de Pergame. L'archéologie en est réduit à des hypothèses face à ce grand mystère/ La statue démontre une certaine maîtrise du mouvement et de la forme qui a reçu des multitudes d'éloges de la part de la critique et des artistes depuis sa découverte.

La statue grecque de la Victoire de Samothrace est une oeuvre monumentale qui est constituée de plusieurs blocs de marbre, sculptés séparément puis assemblés. Au total, l'œuvre mesure 5,57 m de hauteur. La statue, en marbre de Paros, mesure 2,75 m de haut, ailes comprises. Le socle (2,01 m) et le piédestal (36 cm) sont sculptés dans du marbre gris veiné de blanc provenant des carrières de Lartos (Lardos) sur l'île de Rhodes. Le marbre blanc de la statue contraste avec la couleur plus sombre de la proue du navire.

Une patine elle, s'est formée sur la surface de la statue. Aujourd'hui, l'œuvre est au centre de l'histoire de l'art hellénistique. Le fait que la Victoire de Samothrace ne possède plus ni de bras ni de tête participe également à sa légende. De nombreuses répliques et copies en résine ainsi que des statuettes et statues en bronze sont apparus depuis. La représentation de la statue devenant un objet d'art décoratif et l'une des statues grecques les plus célèbres.

Victoire Samothrace Origine

La Statue Sans Tête : Une œuvre Unique

Pourquoi La Statue Sans Tête est-elle Unique ? 

Le fait que la Victoire de Samothrace ne possède plus ni de bras ni de tête participe à sa légende. Elle est aussi reconnue à travers le monde comme la "statue sans tête", une des statues antiques parmi les plus connus. Les experts peuvent discuter de sa paternité, mais ils s'accordent à souligner le caractère exceptionnel de la Victoire de Samothrace. Sa composition étudiée, ses grandes dimensions (5,57 mètres de hauteur au total avec la proue du navire) et ses détails subtils en font une pièce unique.

La statue, qui a été élevée pour être vue de son côté gauche, le côté le plus travaillé, a été réalisée selon la tradition hellénistique. Six blocs distincts de marbre blanc ont été travaillés, correspondant au corps, au buste et aux jambes. Les blocs ont été assemblés par leurs surfaces de joint préalablement lissées et des tiges de bronze ont été utilisées pour renforcer l'union. Enfin, les pièces mineures, telles que les franges de la robe, ont été ajoutées.

La disposition du bras droit, que l'on peut voir levé ainsi que les ailes sont un défi à la gravité. Ils sont déployés et maintenus ensemble avec le corps par une tige de fer. Au moment de la découverte, les ailes étaient un amas de fragments de marbre. Quant aux armes, les experts imaginent leur disposition à partir des fragments conservés. Celle de gauche aurait pu être placée à côté du corps, un peu à l'écart de celui-ci. Le bras droit aurait pu être levé avec la paume de la main ouverte. La disposition de ce bras était un défi : on pense qu'il n'y avait pas de soutien supplémentaire.

Le style décontracté vêtu d'une longue tunique drapée, avec ses plis, contraste avec celui de la période classique. Chacun des plis de sa draperie crée un effet dynamique. La Statue de Niké semblerait même dominer la force du vent sur la proue d'un navire. Les archéologues n'ont pas trouvé de restes des pieds, mais ils sentent leur disposition. Le pied droit ne toucherait le sol qu'avec ses orteils, tandis que le gauche serait suspendu en l'air. La  déesse de la victoire serait donc bien représentée lorsqu'elle descendrait du ciel et se poserait sur la proue d'un navire. Une oeuvre hellénique de toute beauté, proche de la perfection.

Victoire de Samothrace en Marbre

La Victoire de Samothrace : Mythologie

La Victoire de Samothrace représente la déesse Niké. Dans la mythologie grecque, Niké est la déesse de la Victoire, fille du géant Pallas et de l'infernal fleuve du Styx. Pendant la grèce antique Niké n'avait probablement pas de culte distinct à Athènes à l'origine. Elle est à la fois l'attribut d'Athéna, la déesse de la sagesse mais également du dieu suprême, Zeus. La déesse Niké était souvent représenté dans l'art comme une petite figure portée à la main par ces divinités. Athéna elle, a toujours été sans ailes. Seul Niké était ailé. Elle apparaît parfois portant une couronne de laurier ou le bâton d'Hermès tel un messager de la victoire.

Niké est également représentée en train d'ériger un trophée ou, fréquemment, en train de planer avec des ailes déployées au-dessus du vainqueur d'une compétition. Elle représente le succès, non seulement à la guerre mais dans toutes les entreprises de la vie. En effet, Niké est progressivement devenue une sorte de médiateur du succès entre les dieux et les hommes. On lui doit également l'expression "Pour la Victoire !".

Statuette Niké Bronze

La Victoire de Samothrace et la marque "Nike"

Caroline Davidson a conçu en 1971 le "Swoosh" (surnom donné au logo de Nike). À l'époque elle était seulement étudiante graphiste pour la société "Blue Ribbon Sport". Phil Knight, fondateur de Blue Ribbon Sport lui demanda alors de créer un logo qui inspire le mouvement. Il posa son choix sur le logo en forme de virgule. Bien qu'il n'était pas totalement satisfait du travail réalisé, il se résolut à faire avec car le budget de l'époque ne permettait pas de grandes marges de manœuvres.

Le logo de Nike est sans aucun doute un dessin simple, composé seulement de deux lignes courbes, mais au fil des ans, ces lignes ont généré des milliards pour ses propriétaires. Les lignes du signe indiquent la vitesse et le mouvement. La virgule en elle-même (Swoosh) est inspirée de la forme des ailes de la déesse Niké.

 L'un des logos les plus connus au monde a donc été réalisé en très peu de temps pour un coût très bas (35 dollars). C'est également Caroline Davidson qui a proposé le nom de marque "Nike"auprès de Phil Knight. Elle a depuis été grassement récompensée par l'entreprise dont elle détient des actions.

 Sculpture Samothrace Bronze


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés