Pourquoi Les Statues Ont-elles le Nez Cassé ?

Statue & Culture Générale - - Par : Stéphane Rougier

Pourquoi Les Statues Ont-elles le Nez Cassé ?

de lecture - mots

Les Statues Antiques fascinent et intriguent depuis des siècles. Certaines de leurs particularités vous ont sans doute amené à vous poser des questions. Notamment une question qui revient très fréquemment :

Pourquoi de nombreuses Statues et Sculptures anciennes ont-elles le nez cassé ?

Bienvenue sur Statue Déco, aujourd'hui nous allons parler des statues antiques qui ne possèdent pas de nez et nous vous expliquerons pourquoi. Après avoir lu cet article vous aurez sans nul doute trouvé la réponse à votre question et peut-être bien plus encore.

Statue nez cassé

Les Sculptures Sans Nez

Les sculptures anciennes peuvent parfois être déroutantes et elles ont tendance à susciter beaucoup de questions. Une question que vous vous êtes sûrement déjà posée : "Pourquoi tant de sculptures anciennes n'ont-elles pas de nez ? C'est une question simple, mais beaucoup de gens se posent cette question.

En visitant un musée, vous avez probablement vu des statues anciennes comme celle-ci, une tête grecque en marbre qui serait probablement un portrait fictif de la poétesse grecque Sappho. Comme vous pouvez le constater le nez n'est pas présent sur l'œuvre.

Statue Sappho

Pourquoi les Statues Égyptiennes ont-elles le Nez Cassé ?

Un nez cassé ou manquant est une caractéristique commune aux sculptures anciennes de toutes les cultures anciennes et de toutes les périodes de l'histoire ancienne. Il ne s'agit en aucun cas d'une caractéristique qui se limite aux sculptures d'une culture ou d'une époque particulière.
Même le nez de la statue colossale du Grand Sphinx, qui se trouve sur le plateau de Gizeh en Égypte, à côté des grandes pyramides de Gizeh, est célèbre pour son absence de nez. Cette particularité participe à l'énigme du Sphinx de Gizeh et ces mystères.

Sphinx-Gizeh

 Les Égyptiens de l'Antiquité étaient des artistes qui ont sculptés d'innombrables statues et sculptures à l'effigie des souverains, les Pharaons mais également des dieux et des riches citoyens de la société. Mais si ces statues représentaient des personnes ou des êtres différents, beaucoup d'entre elles avaient un point commun : le nez cassé.Cette épidémie de nez cassés est si répandue qu'on se demande si ces nez cassés sont le résultat d'accidents ou si quelque chose de plus profond se cachait derrière.

Il s'avère que la réponse est, dans la plupart des cas, la seconde hypothèse évoquée. Ces statues ont le nez cassé car de nombreux Égyptiens croyaient que les statues avaient une force vitale. Pourquoi ? Car la force vitale passe par le nez, c'est comme cela qu'on respire.

Statue Égypte Ancienne

La croyance que les statues avaient une force vitale était si répandue dans l'Empire Égyptien qu'elle incitait les antagonistes à éteindre cette force lorsque le besoin s'en faisait sentir. Par exemple, les personnes qui ont profané les temples funéraires, les tombeaux et d'autres édifices sacrés auraient probablement pensé que cette force vitale pouvait leur nuire.

On pense notamment à la fameuse malédiction du pharaon pour ne citer qu'elle. Ils auraient même pensé que les écritures Hiéroglyphiques auraient pu leur être néfaste.

Temple Égyptien Profané

Pour se protéger les pilleurs pensaient "il faut le tuer". Une façon de le faire était de couper le nez de la statue de manière à ce qu'elle ne puisse pas "respirer". Mais parfois, les pilleurs de tombes ne s'arrêtaient pas au nez. Certains ont aussi écrasé ou endommagé le visage, les bras et les jambes pour "désactiver" la force vitale des statues comme l'a découvert et révélée la recherche archéologique et les nombreux Égyptologues au cours du temps.

Il est probable que dans certains cas, les statues se sont naturellement renversées, et un nez saillant s'est cassé en conséquence. L'Égyptologie a prouvé que l'érosion due aux éléments, tels que le vent et la pluie, a probablement aussi usé le nez de certaines statues. Mais on peut généralement savoir si un nez a été détruit intentionnellement en regardant les marques de coupe sur la statue.

Statue endommagé

 

Pourquoi Les Statues Grecques ont-elles le Nez Cassé ?

Est-ce que les statues et sculptures grecques au nez cassé proviennent de vandalisme délibéré ? Parfois oui, mais pas forcément. Si vous avez vu l'une de ces sculptures, vous vous êtes probablement demandé "Qu'est-il arrivé au nez ? Certaines personnes semblent avoir la fausse impression que les nez de la majorité de ces sculptures ont été systématiquement enlevés par quelqu'un.

 Il est vrai que quelques sculptures anciennes ont en effet été délibérément défigurées comme vu précédemment avec les Égyptiens de l'Antiquité mais également avec divers autres peuples à différentes époques et pour différentes raisons. Pour cette raison chaque cas doit être étudié séparément.

Prenons en exemple cette tête de marbre grecque du premier siècle après J-C. de la déesse Aphrodite qui a été découverte dans l'Agora d'Athènes.
On peut dire que cette tête en marbre a été délibérément vandalisée par les chrétiens à un moment donné, parce qu'ils ont ciselé une croix sur le front de la déesse :
Aphrodite Vandalisée

L'Usure Naturelle Des Statues

Cette tête en marbre est cependant un cas exceptionnel. Pour la grande majorité des sculptures anciennes, la raison de l'absence de nez n'a rien à voir avec un acte de vandalisme. Bien souvent la raison de l'absence de nez sur ces statues est simplement liée à l'usure naturelle que la sculpture a subie au fil du temps.

Les sculptures anciennes sont vieilles de plusieurs milliers d'années, elles ont toutes subi une usure naturelle considérable au fil du temps. Les statues que nous voyons aujourd'hui dans les musées sont presque toujours abîmées et endommagées par le temps et l'exposition aux éléments. Les parties des sculptures qui dépassent, telles que les nez, les bras, les têtes sont presque toujours les premières à se casser. Les jambes et les torses sont généralement solidement fixées et ont donc plus de chances de rester intact.

Statue Musée Usée

Vous connaissez certainement la célèbre statue de la Grèce Antique, la Vénus de Milo. Elle a été trouvée sur l'île grecque de Melos et a été sculptée à l'origine par Alexandros d'Antioche vers la fin du deuxième siècle avant Jésus-Christ. Elle est connue sous le nom d'Aphrodite de Melos ou, plus communément, de Vénus de Milo. Elle est célèbre pour sa particularité : Elle ne possède pas de bras.

Vénus de Milo

La "Vénus de Milo" avait des bras à l'origine. Malheureusement ils se sont cassés avec l'usure du temps comme les bras, le nez et la tête ont souvent tendance pour des sculptures et statues anciennes. La même chose est arrivée au nez de nombreuses autres sculptures. Comme les nez dépassent, ils ont tendance à se casser facilement.

Les Statues Antiques Étaient Peintes

Les sculptures et statues grecques de l'époque hellénistique telle que nous les voyons aujourd'hui ne sont que des enveloppes usées et ne reflètent pas totalement leurs gloires passées. De plus, elles étaient à l'origine peintes de façon éclatante, mais la plupart des pigments d'origine se sont depuis longtemps effacés ou écaillés, laissant le marbre blanc et nu.

Certaines sculptures exceptionnellement bien préservées conservent cependant des traces de leur coloration d'origine. Un exemple illustré la sculpture grecque hellénistique ci-dessous datant de 330 - 325 avant J.-C environ qui conserve des traces visibles de sa pigmentation d'origine.

Sculpture Grecque Hellenistique

Même pour les sculptures qui ne conservent pas de couleur visible à l'œil nu, les archéologues peuvent détecter des traces de pigment sous une lumière ultraviolette grâce à des techniques spéciales. Il existe également des dizaines de références à des sculptures peintes dans la littérature grecque ancienne, comme dans l'Hélène d'Euripide, dans laquelle Hélène se lamente (en traduction, bien sûr) :

"Ma vie et ma fortune sont une monstruosité,
En partie à cause de Hera, en partie à cause de ma beauté.
Si seulement je pouvais me défaire de ma beauté et prendre un aspect plus laid
Comme on essuie la couleur d'une statue".

Cependant, au XIXe et au début du XXe siècle, les chercheurs classiques et les historiens de l'art ont nié que les sculptures grecques aient été peintes à l'origine, malgré les preuves accablantes du contraire, parce que, peut-être influencés par l'idéologie raciste contemporaine, ils croyaient que "le blanc est beau" et que plus une chose est blanche, plus elle est belle.

Buste Minerva Peint

 Cela pourrait vous sembler dérisoire aujourd'hui mais à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la ferme conviction que les sculptures de la Grèce antique devaient à l'origine être blanches était installé. Cela a même conduit les conservateurs du British Museum à gratter les surfaces de nombreuses statues datant de la Grèce antique à l'aide d'outils comprenant des grattoirs et des ciseaux. 

La façon dont plusieurs œuvres ont été soignées au cours du siècle dans ce musée a été citée par plusieurs auteurs pour appuyer en faveur d'un retour de ces œuvres en Grèce.

Elgin Marble

À la fin du XXe siècle, les chercheurs ont enfin commencé à s'ouvrir au fait que les sculptures classiques étaient à l'origine peintes et ce fait est maintenant largement accepté, bien qu'à contrecœur par beaucoup, qui préfèrent les sculptures dans leur état actuel de blanc lilas. 

De très nombreuses sculptures grecques contenaient également à l'origine des objets en métaux précieux, comme des sceptres ou bien des armes. Ces objets ont presque tous été retirés des statues il y a longtemps. En période de crise ces métaux étaient nécessaires pour alimenter l'économie.

Vers la fin de la guerre du Péloponnèse (431-404 av. J.-C.), les Athéniens ont dépouillé les métaux précieux de leur propre Acropole pour financer leur guerre contre les Spartiates.

Les Phocéens ont fait la même chose au temple d'Apollon à Delphes pendant la troisième guerre sacrée (356-346 av. J.-C.). Pour cette raison, les statues grecques sont souvent dans des positions inhabituelles car beaucoup d'entre-elles contenaient à l'origine des objets

Statue sans Bras

Conclusion :
Il y a différentes raisons pour lesquelles tant de sculptures anciennes manquent de nez. Certaines sculptures anciennes ont été délibérément vandalisées pour diverses raisons. Cependant, la plupart d'entre elles ont perdu leur nez simplement en raison de l'usure naturelle au fil du temps.
Comme les nez dépassent, ils sont particulièrement susceptibles de se casser.

L'usure naturelle a infligé de nombreuses autres blessures aux sculptures anciennes, outre le fait de les priver de leur nez. Souvent, d'autres membres comme les bras et les jambes ont également été arrachés.
Presque toutes les sculptures anciennes ont été peintes à l'origine, mais les pigments d'origine qui les recouvraient se sont, dans la plupart des cas, détériorés à tel point qu'aucune trace n'est plus visible à l'œil nu.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés