Les Statues Grecques Étaient-elles Blanches ?

Statue & Culture Générale -

Les Statues Grecques Étaient-elles Blanches ?

de lecture - mots

Pendant longtemps les Statues Antiques et notamment les Statues Grecques ont  toujours été considérés comme étant Blanches. Mais qu'en est-il réellement ? Pouvez-aimaginer qu'il en soit autrement ?

Bienvenue sur Statue Déco, nous sommes passionnés par les statues et leurs histoires. Nous répondrons le plus précisément possible aux questions que vous vous posez sur le sujet du jour et ceux qui suivront.

Dans cet article nous verrons si les Statues Grecque et Antiques ont toujours été blanches ou si cela ne reflète pas forcément la réalité. Bonne Lecture !

Statues Grecques en Couleurs

Des Statues Grecques en Couleurs ?

Mark Abbe est un professeur d'histoire de l'art focalisé sur l'art grec et romain. Il a fait une découverte sur la couleur des statues en 2000. Il travaillait alors sur une fouille archéologique datant de la période hellénistique, les vestiges de l'ancienne cité grecque d'Aphrodisias, dans l'actuelle Turquie. À l'époque, il était étudiant en troisième cycle à l'Institut des beaux-arts de l'Université de New York et, comme la plupart des gens, il considérait les statues grecques et romaines comme des statues de marbre d'un blanc pur.

Les dieux, les déesses, les héros et les nymphes de la mythologie exposées dans les musées sont tous blanc tout comme les monuments et les statues néoclassiques, du Jefferson Mémorial au César perché devant son palais à Las Vegas. L'ancienne cité grecque Aphrodisias a abrité de nombreux artistes haut de gamme jusqu'au septième siècle après J.-C., lorsqu'un tremblement de terre l'a fait tomber en ruine.

Ruines Aphrodisias

Des Statues Polychromes

En 1961, les archéologues ont commencé à fouiller systématiquement la ville, stockant des milliers de fragments de sculptures dans des dépôts. Lorsque Abbe y est arrivé, plusieurs décennies plus tard, il a commencé à fouiller les dépôts et a été étonné de constater que de nombreuses statues avaient des taches de couleurs : pigment rouge sur les lèvres, pigment noir sur les boucles de cheveux, dorure sur différentes parties des œuvres.

Pendant des siècles, les archéologues et les conservateurs de musée avaient effacé ces traces de polychromie avant de présenter les statues et les reliefs architecturaux au public. " Imaginez que vous avez le bas du corps intact d'une statue masculine nue, couchée sur le sol du dépôt, couverte de poussière", a déclaré M. Abbe. "Vous la regardez de près, et vous réalisez que le tout est recouvert de morceaux de feuille d'or. Oh, mon Dieu ! L'aspect visuel de ces choses était juste totalement différent de ce que j'avais vu dans les manuels standards - qui n'avaient que des plaques en noir et blanc, en tout cas".

Pour Abbe, qui est maintenant professeur d'art ancien à l'université de Géorgie, l'idée selon laquelle les artistes et sculpteurs de temps anciens méprisaient les couleurs vives est " l'idée fausse la plus courante sur l'esthétique occidentale dans l'histoire de l'art occidental". C'est, dit-il, "un mensonge auquel nous tenons tous".

Statue Grecque Antique en Couleur

Les Statues Grecques Étaient Peintes

Au début des années 80, l'archéologue Vinzenz Brinkmann a eu une révélation similaire. Alors qu'il poursuivait un master en lettres classiques et en archéologie à l'université Ludwig Maximilian de Munich dans le but de déterminer quels types de marques d'outils pouvaient être trouvé sur les sculptures grecques en marbre, il conçut une lampe spéciale qui brille obliquement sur un objet, mettant en évidence le relief de sa surface.

Lorsqu'il a commencé à examiner les sculptures avec la lampe il comprit tout de suite que, bien qu'il y ait peu de traces de marques d'outils sur les statues, il y avait des preuves significatives de polychromie, c'est-à-dire de couleur. Lui aussi a été stupéfait de savoir qu'un aspect fondamental de la statuaire grecque "avait été ainsi exclu" de l'histoire. Il a d'ailleurs déclaré : "C'est une obsession qui n'a jamais pris fin chez moi".

Statue Grecque Lampe

 Brinkmann s'est vite rendu compte que sa découverte ne nécessitait guère de lampe spéciale 🔎 : En regardant de près une sculpture grecque ou romaine ancienne, certains pigments étaient visibles à l'œil nu. Les Occidentaux s'étaient engagés dans un acte de cécité collective à ne pas regarder l'évidence sous leurs yeux. "Vous devez transformer votre œil en un outil objectif afin de surmonter cette puissante empreinte" - La tendance à assimiler la blancheur à la beauté, au goût et aux idéaux classiques, et à voir la couleur comme étrangère, sensuelle et criarde était malheureusement très répandue à l'époque.

Pour des chercheurs dans le domaine de la polychromie le constat est sans appel "Dire que vous avez vu ces sculptures alors que vous n'avez vu que le marbre blanc est comparable à quelqu'un qui vient de la plage et qui dit avoir vu une baleine parce qu'elle y a vu un squelette". Les œuvres que nous contemplons aujourd'hui sont donc très loin d'être comparable à la beauté originelle donnée par les artistes anciens.

Statue en Marbre Blanc

Dans les années 90, Brinkmann et sa femme, Ulrike Koch-Brinkmann, historienne de l'art et archéologue, ont commencé à recréer des sculptures grecques et romaines à l'image de leurs couleurs d'origines. Les palettes de couleurs ont été déterminées en identifiant les taches de pigments et en étudiant les "ombres", ces minuscules variations de surface qui trahissent le type de peinture appliquée sur la pierre. Le résultat de cet effort a été une exposition itinérante intitulée "Dieux en couleurs". Des versions de cette exposition, lancée en 2003, ont été vues par trois millions de visiteurs dans vingt-huit villes, dont Istanbul et Athènes.

Statue Peinte de Pâris
Ci-dessus une œuvre représentant Pâris qui a tué Achille lors de la Guerre de Troie. Une reconstitution en couleurs.

Les répliques délivrent souvent un choc. Un archer troyen, datant d'environ 500 ans avant J-C., audacieusement coloré représentant Pâris lors de la Guerre de Troie. Un lion qui montait autrefois la garde sur une tombe à Corinthe, au sixième siècle avant J-C., a une crinière azurite et un corps ocre, rappelant les artefacts mayas ou aztèques. Il existe également des reconstitutions de figures nues en bronze, qui ont une chair désarmante : lèvres et mamelons en cuivre et barbes noires luxuriantes.

Les figures classiques en bronze étaient souvent ornées de pierres précieuses pour les yeux et de métaux contrastants qui mettaient en valeur les détails anatomiques ou les blessures dégoulinantes. Tout au long de l'exposition, les répliques colorées sont mis côte à côte à des copies de moulages en plâtre blanc de pièces en marbres pour mettre en relief la différence entre ce que nous voyons aujourd'hui et ce qu'ont pu admirer les peuples de l'Antiquité.

Les Statues Romaines Étaient Peintes

 Alors, à quoi ressemblaient réellement les sculptures et statues de l'antiquité ? Les couleurs jaunes, rouges et noires ont souvent été appliqués comme sous peinture avant l'ajout de détails peints. Mark Abbe a souligné que les peintres pouvaient ensuite appliquer des peintures sur cette couche de base pour mettre en avant les cheveux, les yeux, les sourcils, les bijoux et les vêtements avec une vibrance que le marbre blanc ne pouvait pas fournir seul.

Statue - Réplique Colorée

De nombreuses sources attestent que la couleur a été appliquée par de nombreux sculpteurs anciens. Mais comme l'affirme Abbe, "l'enterrement, les premières pratiques modernes de restauration et les méthodes de nettoyage historiques ont tous réduit la polychromie des sculptures romaines en marbre". 

Reproduction Colorée - Statue Antique

Les Romains avaient une grande variété de teintes de peau au sein de leur monde méditerranéen. Les œuvres peintes de l'antiquité grecque et Romaine montrent un attrait autour des peuples Africains noirs, en particulier les Éthiopiens. Bien que les Romains différencient généralement les gens en fonction de leur origine culturelle et ethnique plutôt que de la couleur de leur peau, les sources anciennes mentionnent parfois la couleur de la peau et les artistes essayaient de transmettre la couleur de leur chair.

 Les représentations artistiques classiques peuvent en effet exagérer les traits du visage d'une manière qui n'est pas sans rappeler les bibelots racistes que l'on trouve encore dans les marchés aux puces et les magasins d'antiquités du pays. Pourtant, les artistes anciens ne se sont pas engagées dans la construction d'un racisme biologique. Comme l'a souligné Frank Snowden, classique émérite de l'université Howard, "rien de comparable aux virulents préjugés colorés des temps modernes n'existait dans le monde ancien".

Statue Africaine en Couleur

Intentionnellement ou non, les musées présentent aux spectateurs une fausse couleur du monde antique. De nombreuses œuvres passent inaperçues dans les musées, les cours d'histoire de l'art, les galeries en ligne et autres lieux à cause du blanchiment de l'Europe médiévale, de la Scandinavie et de l'Asie. Que ce soit dans les films, les livres ou les jeux vidéo, les statues et sculptures antiques sont représentées d'un blanc pur.

Buste Minerva en Couleur

Conclusion :

Les recherches et le temps ont prouvé que les statues antiques étaient colorées grâce notamment à des chercheurs dans le domaine de la polychromie. Ces statues ne sont donc pas représentatives de la beauté originale des œuvres sculptées de l'antiquité. Heureusement, des reconstitutions en couleurs nous permettent aujourd'hui de nous faire une idée plus précise des œuvres originales de l'époque.

Les premières pratiques modernes de restauration et les méthodes de nettoyage historiques ont anéanti la couleur des sculptures grecque et romaine en marbre. Nous avons longtemps feint de ne pas voir l'évidence qui était devant nos yeux pour diverses raisons. En vérité, non les artistes anciens n'ont jamais méprisé les couleurs ! Bien au contraire.

En espérant que cet article vous ait plus et que vos lanternes aient été éclairées ! À très bientôt sur statue-deco.com.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés